Piétonisation de la rive droite : L’enquête publique est contre, la mairie de Paris passe outre

conseil de paris

 

Une commission d’enquête publique a rendu un avis défavorable sur la piétonisation des voies sur berge rive droite à Paris. Cet avis n’est que consultatif et la maire de Paris Anne Hidalgo entend bien passer outre.

Cette dernière estime notamment que le périmètre de l’enquête publique est insuffisant et « que l’étude d’impact ne permet pas d’établir la réalité de la réduction de la pollution automobile » induite par la fermeture de la voie sur berge.

Pour la maire de Paris, les motivations de la commission « résonnent comme un déni complet de l’urgence climatique » et ne tient pas compte des motifs environnementaux, sanitaires, urbains et culturels qui sont à l’origine de ce projet de piétonisation. »

Aussi a t-elle décidé de ne pas suivre cet avis consultatif de la commission d’enquête et de présenter au prochain Conseil de Paris la délibération visant à valider définitivement la piétonisation des berges.

L’édile refuse « qu’on légitime un statu quo qui nuise à la santé des Parisiens et tourne le dos à l’accord historique conclu lors de la COP21 pour sauver la planète ». Et d’ajouter que « la pollution de l’air est responsable, chaque année, de 48.000 décès prématurés en France – dont 6.500 à Paris – selon Santé publique France ».

À noter que plus de 60% des Parisiens sont favorables à cette piétonisation, dont un automobiliste sur deux, selon un sondage de l’institut Ifop d’avril 2016.

 

(Photo d’illustration : Conseil de Paris, AP)


Laisser un commentaire "Piétonisation de la rive droite : L’enquête publique est contre, la mairie de Paris passe outre"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*